Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

La motoneige et le véhicule tout-terrain chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heure

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 25 octobre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 8,4 % (2 091 778) des Canadiens d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs jours, ont utilisé une motoneige ou un véhicule tout-terrain. La motoneige et le véhicule tout-terrain viennent au treizième rang parmi les activités de plein air les plus communes auxquelles se sont adonnés les touristes canadiens en voyage d'agrément pendant cette période. Les randonnées de moins de 24 heures en véhicule tout-terrain (5,6 %) et les randonnées de jour en motoneige sur une piste organisée (3,4 %) ont été beaucoup plus fréquentes que les randonnées d'une nuitée en véhicule tout-terrain (1,6 %) et en motoneige (1,2 %). Parmi les touristes qui ont fait de la motoneige ou du véhicule tout-terrain, 40,2 % (840 100 personnes) ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage.

Les amateurs de motoneige et de véhicule tout-terrain sont majoritairement des hommes (57,7 %) qui sont âgés de 18 à 44 ans. Ils sont surreprésentés chez les groupes des jeunes célibataires, des jeunes couples et, en particulier, des jeunes familles (comptant des enfants de 12 ans ou moins vivant à la maison). Parmi les adeptes des 21 types d'activités de plein air répertoriés, les amateurs de motoneige et de véhicule tout-terrain viennent au deuxième rang des groupes les moins susceptibles d'avoir fait des études universitaires (22,7 %) et au quatorzième rang pour ce qui est de leur revenu de ménage (77 737 $). Ils sont surreprésentés dans les provinces des Prairies et dans les provinces de l'Atlantique.

Les amateurs de motoneige et de véhicule tout-terrain voyagent moins fréquemment que les adeptes des autres types d'activités de plein air répertoriés. Ils viennent au neuvième rang des groupes les plus susceptibles d'avoir fait, au cours des deux dernières années, un voyage dans leur propre province ou région (93,4 %), au vingtième rang des groupes les plus susceptibles d'avoir fait un voyage dans une province ou région adjacente (51,6 %) et au dix-septième rang des groupes les plus susceptibles d'avoir fait un voyage dans une province ou une région non adjacente (35,0 %). Les amateurs de motoneige et de véhicule tout-terrain se situent aussi au dix-neuvième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les États-Unis (49,1 %), au onzième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter le Mexique (15,8 %) et au quatorzième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les Caraïbes (17,6 %).

 Les amateurs de motoneige et de véhicule tout-terrain s'adonnent à de nombreuses activités de plein air comme la chasse, la pêche, le camping et les excursions en milieu sauvage. Ils aiment aussi faire de la moto, de l'équitation, des sports d'équipe et tout un ensemble d'activités d'hiver ardues (p. ex., ski alpin et planche à neige, ski de fond et raquette). Ils participent à de nombreuses activités culturelles et assistent à beaucoup de spectacles et ils s'intéressent tout particulièrement aux compétitions sportives, aux événements équestres et de l'Ouest (p. ex., rodéos) ainsi qu'aux festivals et aux clubs humoristiques. Pour ce qui est de l'hébergement, ils séjournent le plus souvent dans des campings publics et privés ainsi que dans des milieux sauvages. Ils préfèrent les vacances reposantes et non structurées qui permettent de goûter à la solitude.

Les amateurs de motoneige et de véhicule tout-terrain utilisent Internet moins que la moyenne pour planifier leurs voyages (59,2 %) et pour faire leurs réservations (34,2 %). Ils sous-utilisent aussi les médias touristiques. Ils peuvent être touchés le plus efficacement par les médias sportifs, les revues portant sur les automobiles et la motocyclette ainsi que par les émissions de télévision populaires (p. ex., téléréalité)./p>