Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Voyages à l'extérieur de la province effectués par les résidents du Manitoba

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 24 janvier 2008
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 73,3 % (618 121) des résidents adultes du Manitoba ont effectué un voyage de plus de 24 heures en dehors de la province (quel qu'en soit le motif). De manière générale, 92,5 % de ceux qui ont fait un voyage d'agrément (c.-à-d. les voyageurs d'agrément) déclarent être partis au moins une fois à l'extérieur de la province. Les voyageurs d'agrément manitobains, avec leurs homologues saskatchewanais, sont les plus enclins à effectuer des voyages d'agrément au-delà des frontières de leur province. Cependant, 68,8 % de ceux qui ont quitté le Manitoba ont également séjourné dans la province durant ladite période. En ce qui concerne le déplacement vers d'autres territoires canadiens, 76,7 % se sont rendus dans une province adjacente, et 64,1 % dans une province plus éloignée. En termes de voyages hors du pays, les Manitobains ont principalement privilégié les États-Unis (60,2 %). Seuls 13,1 % d'entre eux ont choisi le Mexique, 9,8 % les Caraïbes, et 9,9 % une destination outre-mer, toujours sur cette même période.

Les résidents manitobains qui se sont aventurés hors de la province lors de leurs voyages d'agrément sont surreprésentés parmi les personnes âgées de 34 ans et moins. À l'opposé, ceux qui sont restés au Manitoba sont surreprésentés parmi celles âgées de 45 à 54 ans. Les premiers ont plus de chances de détenir un diplôme universitaire, et d'avoir un revenu de ménage moyen supérieur.

Les Manitobains ayant quitté la province recherchent surtout des activités culturelles et de divertissement lorsqu'ils voyagent. Ils sont tout particulièrement enclins à assister à des représentations artistiques (p. ex., arts du spectacle, théâtre) et à des événements sportifs professionnels, et à visiter des sites historiques, des musées et des galeries d'art, des expositions scientifiques et technologiques et des attractions en rapport avec le jardinage, lors de leurs séjours. Quand ils sont en vacances, ils ont également tendance à s'adonner activement à des loisirs de plein air, en particulier ceux disponibles sur leur lieu de villégiature (p. ex., nager dans l'océan, bronzer, faire de la voile ou du surf), ou à des activités ardues (p. ex., ski alpin, exercice physique ou course à pied), et à des sports de compétition (p. ex., sports d'équipe, golf). Par contraste, leurs compatriotes restant dans la province sont plus enclins à aller chasser, faire du ski de fond, de la motoneige, de la motoquad ou de la moto, en voyage. Les résidents voyageant à l'extérieur de la province recherchent des vacances intellectuellement stimulantes, leur offrant des occasions de se cultiver et de découvrir des nouveautés. Au contraire, ceux qui sont restés au Manitoba sont plus susceptibles de préférer les vacances en solitaires leur permettant d'enrichir leurs relations avec les membres de leur famille.

Les résidents manitobains qui ont effectué un voyage en dehors de la province utilisent  moins Internet pour planifier leurs séjours (58,4 %) et faire leurs réservations (35,1 %) que la moyenne des Canadiennes et Canadiens, tandis que leurs compatriotes qui voyagent au Manitoba ne l'utilisent pour ainsi dire pas, ni pour planifier (20,4 %), ni pour faire leurs réservations (3,1 %). Les premiers sont susceptibles d'être joints par le biais de magazines sur les modes de vie urbains, les affaires, la finance et les investissements, et par les médias du sport professionnel aussi bien que par les stations radio de rock contemporain ou alternatif. Les autres ont de plus fortes chances de lire des magazines axés sur la maison (p. ex., Home & Garden) et d'écouter des stations de radio diffusant de la musique country.