Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Amateurs de lieux historiques, de musées et de galeries d'art chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 3 novembre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 43,4 % (10 751 004) des Canadiens d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs nuitées, ont visité des lieux historiques, des musées et des galeries d'art. La visite de lieux et d'édifices historiques est l'activité la plus populaire parmi ces touristes (p. ex., promenade en ville, 30,6 %, visite d'édifices et d'architecture connus, 22,5 %, visite d'autres lieux et monuments, 18,5 %), suivie par la visite de merveilles de la nature (18,1 %), de musées d'histoire (17,4 %), de galeries d'art (14,5 %), de reproductions historiques (7,9 %), de musées d'histoire militaire (7,1 %) et de sites paléontologiques ou archéologiques (5,4 %). Mis à part le magasinage et la gastronomie, la visite de lieux historiques, de musées et de galeries d'art est l'activité la plus fréquente des Canadiens en voyage d'agrément au cours des deux dernières années. Parmi ces touristes, 29,2 % (3 138 722) ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage.

Le profil démographique des touristes amateurs de lieux historiques, de musées et de galeries d'art est semblable à celui du Canadien moyen en voyage d'agrément au plan du sexe, de l'âge et de la situation de famille. Toutefois, leur niveau d'instruction et leur revenu de ménage (76 691 $) sont légèrement supérieurs à la moyenne. Ils sont surreprésentés en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta.

Les touristes amateurs de lieux historiques, de musées et de galeries d'art voyagent moins fréquemment que les adeptes de nombreuses autres activités culturelles et de divertissement. Ils viennent en dix-huitième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans leur propre province ou région (88,3 %), en quinzième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région adjacente (54,9 %) et en treizième place parmi les touristes susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région non adjacente (36,8 %). Ils voyagent aussi à l'étranger moins fréquemment que la moyenne. Ils se classent au dix-neuvième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les États-Unis (56,2 %), au quatorzième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter le Mexique (14,7 %), au treizième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les Caraïbes (16,7 %) et au neuvième rang des touristes les plus susceptibles de visiter un pays étranger (30,7 %).

Les touristes amateurs de lieux historiques, de musées et de galeries d'art sont aussi plus susceptibles d'assister à des spectacles en direct (p. ex., théâtre, arts du spectacle) et de visiter un large éventail d'attractions à caractère éducatif (p. ex., expositions de science et de technologie) pendant un voyage. Ils s'adonnent très activement aux activités de plein air, surtout celles axées sur la nature (p. ex., observation de la faune, randonnées pédestres, escalade et pagayage). Ils recherchent des destinations de voyage qui offrent stimulation intellectuelle, nouveauté et possibilités de s'instruire.

Par rapport au Canadien moyen en voyage d'agrément, ce groupe se situe dans la moyenne quant au recours à Internet pour planifier des voyages (68,3 %) et faire des réservations (45,4 %). Sa consommation de médias touristiques est toutefois supérieure à la moyenne et ses membres peuvent être efficacement ciblés par le biais des médias consacrés à la science et à la nature, à l'histoire et à la biographie, et à l'actualité.