Horseback riding Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Les amateurs de manifestations équestres et westerns chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heure

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 26 novembre 2007 Sommaire

Au cours des deux dernières années, 5,0 % (1 228 367) des Canadiens d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs nuitées, ont assisté à des manifestations équestres et westerns. Parmi ceux-ci, 2,6 % ont assisté à une manifestation à thème western, p. ex., un rodéo, 2,1 % à une course de chevaux et 0,9 % à un concours équestre. Assister à une manifestation équestre ou western à l'occasion d'un voyage était seulement la dix-neuvième activité culturelle et de divertissement la plus fréquente parmi les Canadiens en voyage d'agrément au cours des deux dernières années. Toutefois, parmi les touristes ayant assisté à des manifestations équestres et westerns, 36,1 % (443 400) ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage. Il s'agit de la cinquième raison la plus fréquente de voyager parmi les adeptes des 21 types d'activités culturelles et de divertissement répertoriés.

Par rapport au Canadien moyen en voyage d'agrément, les amateurs de manifestations équestres et westerns sont surreprésentés parmi les 55 ans et plus et en particulier parmi les personnes âgées seules. Ils sont plus susceptibles que la moyenne d'avoir un niveau de scolarité limité au secondaire ou moins élevé et leur revenu de ménage (72 488 $) est le deuxième moins élevé parmi les adeptes des 21 types d'activités culturelles et de divertissement répertoriés. Ils sont surreprésentés parmi les Canadiens en voyage d'agrément habitant l'Alberta et la Saskatchewan.

Malgré leurs moyens relativement modestes, les amateurs de manifestations équestres et westerns voyagent fréquemment au Canada. Même s'ils viennent seulement en dixième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans leur propre province ou région (90,6 %), ils viennent en deuxième place parmi les touristes susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région adjacente (62,3 %) et en troisième place parmi les touristes susceptibles de faire un voyage dans une province ou région non adjacente (44,2 %) au cours des deux dernières années. Ils se classent au dixième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les États-Unis (59,4 %), au troisième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter le Mexique (18,7 %) et au huitième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les Caraïbes (19,2 %).

Les touristes amateurs de manifestations équestres et westerns sont beaucoup plus susceptibles que le Canadien moyen en voyage d'agrément d'assister à des festivals ou des foires et à des manifestations sportives pendant un voyage. Ils apprécient également les échanges historiques (p. ex., agrotourisme), les festivals et clubs comiques et les casinos. Ils sont plus de deux fois plus susceptibles de faire de l'équitation et de s'adonner au motocyclisme pendant un voyage et sont les plus susceptibles de séjourner sur des terrains de camping publics ou privés pendant un voyage. Ils recherchent des vacances qui créent des souvenirs durables, qui offrent du nouveau à voir et faire et qui leur donnent l'occasion de renouer avec des amis.

Les touristes amateurs de manifestations équestres et westerns sont moins susceptibles que les adeptes des autres types d'activités culturelles et de divertissement répertoriés d'avoir recours à Internet pour planifier leurs voyages (63,1 %) et faire des réservations (42,2 %). Même si la consommation de médias touristiques par ce groupe est supérieure à la moyenne, on peut les cibler le mieux par le biais de médias sportifs et sur les stations de radio de musique « country ».