Theatre balcony Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Activités culturelles et activités de divertissement chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf

Tour d'horizon

Le 29 février 2008

Sommaire

Au cours des deux dernières années, 69,9 % des Canadiens d'âge adulte (17 323 113 personnes) ont participé à une activité culturelle ou récréative lors d'un voyage d'agrément qui a compris au moins une nuitée. Cela représente 93,9 % des voyageurs d'agrément du Canada (les personnes ayant fait au moins un voyage d'agrément au cours des deux années précédentes). À mesure que se sont multipliées les sortes d'activités culturelles et récréatives auxquelles ont participé les voyageurs d'agrément, on a noté que les voyageurs tendaient à être jeunes et de sexe féminin, et qu'ils tendaient à avoir un niveau d'éducation ainsi qu'un revenu ménager supérieurs à la moyenne. Notons aussi qu'ils étaient surreprésentés parmi les habitants de l'Alberta, de la Colombie-Britannique et de la Saskatchewan.

Les voyages et le nombre d'activités culturelles et de divertissements

On a noté une forte relation, au cours des deux dernières années, entre le nombre de sortes d'activités culturelles et récréatives auxquelles ont participé les voyageurs d'agrément et l'attrait, pour ceux-ci, des destinations canadiennes et étrangères. L'Alberta et la Colombie-Britannique sont des destinations qu'auraient tout particulièrement visitées les personnes qui ont participé à un nombre relativement élevé d'activités culturelles et récréatives.

En outre, les voyageurs d'agrément qui ont participé à un nombre relativement élevé d'activités culturelles et récréatives ont été enclins à participer à des activités de plein air pendant leurs voyages. Ce rapport est particulièrement fort en ce qui concerne les activités associées aux lieux de villégiature (p. ex., la voile et le surf), ainsi que les activités telles que le jogging, l'équitation et l'observation de la faune et de la flore. Le rapport entre le nombre d'activités culturelles et récréatives auxquelles ont participé les voyageurs d'agrément et le taux de participation à des activités de plein air est plus faible en ce qui concerne les activités de chasse et de pêche, et celles qui sont associées à l'usage d'un véhicule (p. ex., la motoneige). Ces dernières sont plus courantes dans les petites villes et les zones rurales, où il y a généralement moins d'activités culturelles et récréatives. Les personnes qui ont participé à un nombre relativement élevé d'activités culturelles et récréatives auraient été plus enclines à rester dans un établissement hôtelier (station de villégiature, hôtel à pavillons) spécialisé dans la cuisine raffinée. Les personnes qui ont participé à un grand nombre d'activités culturelles et récréatives au cours des deux dernières années auraient aussi été de nature à faire du tourisme et des croisières. La plus forte association a été observée relativement aux visites, aux visites autoguidées et aux visites de villes et de plusieurs endroits : des visites qui auraient généralement eu lieu dans de grands centres urbains où il y a de nombreuses activités culturelles et récréatives.

Les voyageurs qui sont particulièrement attachés aux activités culturelles et récréatives sont de nature à préférer les vacances qui changent du quotidien (p. ex., les activités qui font voir et faire quelque chose de nouveau) et stimulent l'esprit et l'intellect (p. ex., les activités qui enrichissent leur perspective de la vie et leurs connaissances de l'histoire et de la culture d'un lieu). Ces personnes sont aussi plus enclines à considérer comme important qu'une destination ait une culture distincte, beaucoup de choses à voir et à faire pour les adultes, un accès direct par avion et d'excellentes possibilités de magasiner.

Inversement, les voyageurs moins attachés aux activités culturelles et récréatives tendent à rechercher les destinations auxquelles ils peuvent se rendre en voiture, qui ont une culture et une langue qu'ils connaissent bien, qui ont beaucoup de choses à faire et à voir pour les enfants, qui ont des installations de camping et où des proches habitent tout près.

L'utilisation d'Internet pour planifier des voyages et faire des réservations augmente en fonction du nombre d'activités culturelles et récréatives auxquelles participent les voyageurs. On a noté que 73,8 % des personnes qui ont participé à au moins 11 activités culturelles ou récréatives lors d'un voyage avaient utilisé Internet pour planifier leur voyage ou faire des réservations. Par comparaison, Internet avait été utilisé par seulement 29,2 % des voyageurs qui n'avaient pas participé à des activités culturelles et récréatives.