Cross country skiing Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique américain

Le ski de fond et la raquette chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf

Rapport de recherche — Le 25 avril 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 1,4 % (3 191 997) des Américains d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs nuitées, ont fait du ski de fond ou de la raquette. En voyage, un plus grand nombre de touristes américains a fait du ski de fond (1,1 %) que de la raquette (0,6 %). Parmi les touristes qui font du ski de fond ou de la raquette (1 202 102), 40,8 % ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage.

Bien qu'ils représentent un relativement petit segment du marché, les touristes qui font du ski de fond ou de la raquette sont aisés et voyagent fréquemment. Ils ont un niveau d'études élevé (37,0 % détiennent un diplôme du 3e cycle) et disposent d'un revenu de ménage plus élevé que celui du touriste américain moyen (99 325 $). Comparativement à l'Américain moyen en voyage d'agrément, ils ont tendance à être du sexe masculin et à appartenir à l'un des deux groupes d'âge suivants : jeunes adultes de 18 à 34 ans et adultes d'âge moyen de 45 à 64 ans. Ils sont légèrement plus susceptibles que les touristes américains moyens d'être mariés, mais ils sont moins susceptibles d'avoir des enfants au foyer âgés de moins de 18 ans. Ils sont surreprésentés en Alaska et en Nouvelle-Angleterre, dans les régions montagneuses et les États du littoral Pacifique et dans l'Atlantique centre. Ils habitent aussi généralement dans une grande ville.

Les touristes qui font du ski de fond ou de la raquette sont deux fois plus susceptibles que les touristes américains moyens d'avoir fait un voyage au Canada au cours des deux dernières années (37,7 % par rapport à 14,6 %). Leurs destinations préférées sont l'Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec. Ils sont toutefois surreprésentés parmi les touristes américains en voyage d'agrément dans l'ensemble des provinces et territoires canadiens.

Les touristes qui font du ski de fond ou de la raquette ont tendance à rechercher des vacances insolites et variées. En voyage, la majorité des touristes qui font du ski de fond ou de la raquette souhaitent découvrir des choses nouvelles et sortant de l'ordinaire. Ils sont plus susceptibles que les Américains moyens en voyage d'agrément d'être à la recherche d'activités physiquement et intellectuellement stimulantes. Au cours des deux dernières années, ils étaient beaucoup plus enclins que les Américains moyens en voyage d'agrément à prendre part à des activités de plein air qui présentent des défis physiques, notamment le ski extrême, les sports de l'air extrêmes, le ski alpin et la planche à neige, ainsi que le cyclisme. En voyage, ils préfèrent également prendre part à des activités intellectuellement enrichissantes (échanges historiques, visites de sites et de fouilles archéologiques, arts d'interprétation, évènements culturels autochtones). Ils sont aussi plus susceptibles que les Américains moyens en voyage d'agrément d'avoir fait des excursions et des croisières et d'avoir séjourné dans une station de ski ou de montagne au cours des deux dernières années.

Presque tous les touristes qui font du ski de fond ou de la raquette consultent Internet pour trouver des renseignements de voyage, et la majorité (69,7 %) font leur réservation en ligne. Ils s'intéressent particulièrement aux médias portant sur le tourisme (rubrique sur les voyages dans la presse, magazines, émissions télévisées, sites Web). Ils sont aussi plus susceptibles que les touristes américains moyens d'avoir recours à un éventail de sources d'information touristique, salons professionnels, expositions touristiques et sportives, guides de voyage et guides touristiques officiels du gouvernement.

Presque tous les skieurs alpins et les néviplanchistes consultent Internet pour trouver des renseignements de voyage et la majorité d'entre eux (68,2 %) font leurs réservations en ligne. Ils sont aussi plus susceptibles que l'Américain moyen en voyage d'agrément de trouver de l'information touristique dans des guides de voyage (p.ex., Fodor) et des bulletins électroniques. Le skieur alpin ou le néviplanchistes est plus susceptible que l'Américain moyen en voyage d'agrément de regarder à la télévision ou d'écouter à la radio des émissions sportives, de lire des articles sur les sports dans magazines ou sur Internet. Il a aussi tendance à écouter du rock ou du rock alternatif, ainsi que les derniers tubes à la radio. Par conséquent, ces médias sont très probablement le meilleur outil pour toucher ce secteur touristique.