Concert Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Amateurs de concerts et de festivals de musique et d'attractions musicales chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heure

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 7 décembre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 24,4 % (6 038 755) des Canadiens d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs nuitées, ont assisté à un concert ou un festival de musique ou visité une attraction musicale. Assister à une représentation en plein air gratuite dans un parc était l'activité la plus populaire dans un voyage motivé par la musique (13,0 %), suivie par un concert de musique rock ou pop (9,8 %), un festival de musique (5,5 %), un concert de musique « country » (4,0 %), une attraction musicale (3,8 %) et un concert de jazz (3,1 %). Assister à un concert ou un festival de musique ou visiter une attraction musicale était la cinquième activité culturelle et de divertissement la plus fréquente parmi les Canadiens en voyage d'agrément au cours des deux dernières années. Parmi les touristes qui ont assisté à un concert ou un festival de musique ou visité une attraction musicale, 37,9 % (2 288 124) ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage. Il s'agissait du quatrième motif de voyage par ordre de fréquence.

Par rapport au Canadien moyen en voyage d'agrément, les amateurs de concerts et de festivals de musique et d'attractions musicales sont légèrement plus susceptibles d'être des femmes (52,7 %), d'être âgés de 18 à 34 ans et d'être célibataires. Ils se classent au onzième rang des adeptes des 21 types d'activités culturelles et de divertissement répertoriés quant à la probabilité de détenir un diplôme universitaire (34,5 %). Leur revenu de ménage moyen est à quatre places seulement du bas du classement (74 509 $), ce qui s'explique peut-être par le fait que ce groupe se classe en quatrième place par la jeunesse et est surreprésenté parmi les foyers à revenu unique.

Par rapport aux adeptes d'autres activités culturelles et de divertissement, les amateurs de concerts et de festivals de musique et d'attractions musicales voyagent légèrement moins fréquemment que la moyenne. Ils viennent en neuvième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans leur propre province ou région (90,6 %), en quatorzième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région adjacente (55,1 %) et en seizième place parmi les touristes susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région non adjacente (35,7 %) au cours des deux dernières années. Ils se classent au dix-septième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les États-Unis (56,8 %), au onzième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les Caraïbes (17,7 %) et au douzième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter le Mexique (17,7 %) au cours des deux dernières années.

Les amateurs de concerts et de festivals de musique et d'attractions musicales sont plus susceptibles que les autres groupes d'assister à des festivals (p. ex., festivals comiques, festivals littéraires et de film) et à des spectacles en direct (p. ex., théâtre, spectacles d'art) pendant un voyage. Se classant au quatrième rang des groupes par la jeunesse, ils s'adonnent aussi très activement aux activités de plein air et en particulier aux activités reliées au conditionnement physique (p. ex., exercice et jogging, cyclisme). Ils recherchent des vacances énergiques qui offrent nouveauté, possibilités de s'instruire et défis physiques.

Malgré leur jeunesse relative, les adeptes de ces activités sont moins susceptibles que les autres groupes d'avoir recours à Internet pour planifier leurs voyages (67,5 %) et faire des réservations (44,6 %). On peut les cibler le plus efficacement par le biais des médias de divertissement populaires (p. ex., chaînes de vidéos musicales, revues et sites Web consacrés aux divertissements) et des stations de radio de jazz et de rock moderne.