Comedy Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Fréquentation de clubs et de festivals comiques chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heure

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 7 décembre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 7,5 % (1 869 991) des Canadiens d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs nuitées, sont allés à un club ou un festival comique. La proportion de touristes allant à des clubs de monologues comiques et assistant à d'autres spectacles de variétés (7,1 %) est très supérieure à celle des touristes allant à des festivals comiques (1,3 %). Aller à un club ou un festival comique à l'occasion d'un voyage était la seizième activité culturelle et de divertissement la plus fréquente parmi les Canadiens en voyage d'agrément au cours des deux dernières années. Toutefois, la fréquentation d'un club ou d'un festival comique n'est généralement pas le motif principal d'un voyage, seulement 25,0 % (466 972) déclarant que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage au cours des deux dernières années.

Les touristes qui fréquentent les clubs et les festivals comiques sont surreprésentés parmi les 18 à 24 ans et les célibataires, mais sont représentés dans tous les groupes d'âge. Les couples d'âge mûr sont particulièrement surreprésentés dans ce segment d'activité. Les amateurs de clubs et de festivals comiques ont un niveau d'instruction moins élevé que les adeptes d'autres types d'activités culturelles et de divertissement et se classent au dix-huitième rang pour la probabilité de détenir un diplôme universitaire (31,9 %). Toutefois, ils se classent au septième rang pour le revenu de ménage (78 642 ). Ils sont très surreprésentés au Québec.>

Par rapport aux adeptes des autres types d'activités culturelles et de divertissement répertoriés, les amateurs de clubs ou de festivals comiques sont plus susceptibles de voyager sur de plus grandes distances pour se rendre à une destination ensoleillée. Parmi les adeptes des 21 types d'activités, ils se classent au premier rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les Caraïbes (28,5 %) et au deuxième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter le Mexique (19,0 %) au cours des deux dernières années. Ils se classent au huitième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter les États-Unis (61,2 %) et au onzième rang parmi les touristes les plus susceptibles de visiter un pays étranger. Toutefois, en ce qui concerne les voyages au Canada, ils viennent en huitième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans leur propre province ou région (90,7 %), en dix-neuvième place parmi les touristes les plus susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région adjacente (52,2 %) et en dix-huitième place parmi les touristes susceptibles de faire un voyage dans une province ou une région non adjacente (34,9 %) au cours des deux dernières années.

Les amateurs de clubs et de festivals comiques apprécient les divertissements et sont beaucoup plus susceptibles que les autres touristes d'assister à des festivals, des représentations artistiques en direct et des manifestations sportives pendant un voyage. Ils s'adonnent très activement aux activités de plein air pendant un voyage, y compris aux activités aquatiques dans les centres de villégiature (p. ex., plongée libre), aux activités de conditionnement physique (exercice et jogging) et au ski. Ils ont tendance à descendre dans des centres de villégiature en bord de mer et préfèrent les vacances qui leur offrent des divertissement et beaucoup à voir et à faire.

La majorité des touristes de ce segment recourent à des agences de voyages et ils se situent dans la moyenne quant à leur recours à Internet pour planifier leurs voyages (69,5 %) et faire des réservations (44,5 %). Cependant, leur consommation de médias touristiques est supérieure à la moyenne. On peut également bien les cibler par le biais d'émissions comiques télévisées, de magazines sur le mode de vie urbain et de stations de radio de formule palmarès ou de grands succès.