Wining and dining Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages

Les amateurs de vin et de bonne cuisine

Version en format pdf

Une analyse d'un segment du marché d'après l'Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages (EAPMV 2006)

Les amateurs de vin et de bonne cuisine

Juillet 2007

Parmi les expériences que recherchent les touristes canadiens en voyage, les activités liées à la gastronomie et aux vins occupent une grande place. En 2004 et 2005, 15,4 millions de Canadiens ont participé à au moins une activité liée à la gastronomie et aux vins pendant un voyage de plus de 24 heures, ce qui représente 74 % de tous les touristes canadiens d'âge adulte. Parmi ces derniers, 16 % (or 2,5 millions) ont indiqué que la participation à ce genre d'activités constituait la principale raison pour laquelle ils ont fait au moins un voyage. Dîner dans des restaurants ayant à leur menu des spécialités locales et se détendre à la terrasse d'un café sont les activités les plus courantes liées à la gastronomie et aux vins.

Comme le montre le tableau ci-dessous, l'analyse comptait 15 types d'activités liées à la gastronomie et aux vins. Le présent rapport classe les touristes canadiens en trois groupes, selon la fréquence à laquelle ils s'adonnent à ces activités, c'est-à-dire ceux montrant un vif intérêt, un intérêt moyen et un faible, voire aucun, intérêt.

Activités liées à la gastronomie et aux vins

  • Visites de vignobles et dégustation de vins
    • Cuisine autochtone (dégustation)
  • Visites de brasseries et dégustation
    • Dîner dans des restaurants locaux
  • Séjour dans une école de dégustation de vins
    • Dîner dans des restaurants de renommée internationale
  • Séjour dans une auberge campagnarde ayant un restaurant gastronomique avec hébergement sur place
    • Dîner dans d'autres restaurants de renommée
  • Visite d'une journée d'un ou de plusieurs vignobles
    • Dîner dans une ferme
  • Festivals culinaires
    • Visites d'usines alimentaires
  • Participation à des cours de dégustation (cuisine ou vins)
    • Séjour dans une école de cuisine

Parmi les touristes canadiens, 37 % (ou 7,7 millions) sont des amateurs de vin et de bonne cuisine qui se sont vivement ou moyennement intéressés à des activités liées à la gastronomie et aux vins pendant un voyage au cours des deux dernières années.

Les amateurs de vin et de bonne cuisine sont plus susceptibles d'habiter en milieu urbain où la population est plus aisée. L'intérêt que suscitent les activités liées à la gastronomie et aux vins était le plus marqué en Colombie-Britannique, suivi par le Québec, l'Alberta et l'Ontario. Ce sont dans les provinces de l'Atlantique que l'intérêt suscité par les activités liées à la gastronomie et aux vins était le plus faible.

Il existe un lien étroit entre l'intérêt porté à la gastronomie et aux vins et le niveau de scolarité et le revenu de ménage. Les touristes qui ont un diplôme universitaire et un revenu de ménage supérieur à 80 000 $ sont plus susceptibles de s'intéresser à la gastronomie et aux vins.

Les couples d'âge mûr (35-64 ans) et les familles (avec enfants) sont plus susceptibles de s'intéresser à des activités liées à la gastronomie et aux vins. Les jeunes couples (moins de 35 ans) et les couples âgés (plus de 64 ans), bien qu'à un moindre degré, participent aussi activement à des activités liées à la gastronomie et aux vins.

Les amateurs de vin et de bonne cuisine voyagent fréquemment : ils ont fait en moyenne 4,1 voyages en 2004 et 2005 par rapport à 3,2 voyages chez les autres touristes canadiens. Par rapport aux autres touristes, les amateurs de vin et de bonne cuisine ont en moyenne davantage voyagé au Canada, et nettement plus aux États-Unis et dans des pays d'outre-mer.

Comme les autres touristes, les amateurs de vin et de bonne cuisine voyagent pour se détendre, éliminer les contraintes de la vie quotidienne et revenir avec de beaux souvenirs. Toutefois, ils sont nettement plus susceptibles de rechercher des expériences touristiques qui leur ouvrent de nouveaux horizons, élargissent leurs connaissances historiques et les stimulent intellectuellement.

En 2004 et 2005, les amateurs de vin et de bonne cuisine ont été particulièrement actifs pendant leurs voyages. Ils étaient nettement plus susceptibles que les autres touristes de participer à tout une gamme d'activités de plein air et culturelles et d'assister à des spectacles. Leurs activités de prédilection sont les sports de plein air, comme l'entraînement physique, le cyclisme (excursion d'une journée), le ski de fond, la raquette à neige et l'observation de la faune. Ils sont aussi enclins à participer ou à rechercher des activités liées à l'agrotourisme, à visiter des lieux historiques, des musées et des galeries d'art et à assister à des spectacles d'art classique.

Par rapport aux autres touristes, les amateurs de vin et de bonne cuisine ont davantage tendance à consulter de nombreuses sources d'information quand ils planifient un voyage. Parmi leurs sources d'information les plus courantes, citons internet (78 %), demander conseil à des amis ou à des parents (61 %) et tenir compte de leurs expériences précédentes (58 %). Ils sont aussi plus susceptibles que les autres touristes canadiens de lire la rubrique touristique dans le journal quotidien ou dans l'édition du week-end.