Snorwboarding Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Le patinage chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heure

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 27 octobre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 8,9 % (2 204 750) des Canadiens d’âge adulte qui ont effectué un voyage d’une nuit ou plus ont fait du patinage. Le patinage vient au onzième rang parmi les activités de plein air les plus communes auxquelles se sont adonnés les touristes canadiens en voyage d’agrément au cours des deux dernières années. Pendant leurs voyages, les Canadiens d’âge adulte ont plus souvent fait du patinage sur glace (7,7 %) que du patinage à roues alignées (2,3 %). Parmi les adeptes du patinage, seulement 20,1 % (444 037) ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire un voyage, ce qui porte à croire que le patinage n’est généralement qu’une des différentes activités pratiquées par les touristes pendant leur voyage, et non la raison principale de celui-ci.

Les patineurs ont la deuxième plus jeune moyenne d’âge parmi les adeptes des 21 types d’activités de plein air, et ils sont surreprésentés chez les jeunes célibataires et les jeunes couples, ainsi que chez les jeunes familles et les familles d’âge mûr. Comparativement au Canadien moyen en voyage d’agrément, les adeptes du patinage ont un niveau d’instruction (34,6 % ont fait des études universitaires) et un revenu de ménage (78 625 $) légèrement supérieurs à la moyenne. Ils sont surreprésentés au Québec et en Alberta.

Comparativement aux adeptes des autres types d’activités de plein air, les patineurs n’ont pas vraiment de profils de voyage spécifiques. Ils viennent aux douzième, huitième et onzième rangs parmi les touristes les plus susceptibles d’avoir effectué un voyage respectivement dans leur propre province ou région (93,2 %), dans une province ou une région adjacente (58,8 %) et dans une province ou une région non adjacente (57,7 %) au cours des deux dernières années. En matière de voyages à l’étranger, les patineurs représentent le douzième groupe le plus susceptible d’avoir visité les États-Unis (57,7 %), le onzième groupe le plus susceptible d’avoir effectué un voyage aux Caraïbes (18,6 %) et le dix-huitième groupe le plus susceptible d’avoir effectué un voyage au Mexique (12,5 %).

Comparativement au Canadien moyen en voyage d’agrément, les patineurs ont très souvent participé à des activités de plein air pendant leurs voyages, en particulier des activités hivernales qui demandent beaucoup d’efforts (p. ex., ski alpin et planche à neige; ski de fond et raquette), des activités estivales (p. ex., cyclisme; équitation) et des activités sportives (p. ex., sports d’équipe; jeux et sports individuels). En outre, les patineurs sont plus susceptibles que la moyenne de participer à des activités culturelles et de divertissement pendant leurs voyages, y compris des activités éducatives (p. ex., parcs thématiques et expositions; activités en groupe sur l’histoire) et des événements sportifs (p. ex., événements sportifs professionnels; tournois amateurs). Les patineurs font souvent des excursions (p. ex., excursions en milieu sauvage) pendant leurs voyages et séjournent le plus fréquemment sur des terrains de camping publics ou privés, ou bien dans des stations de villégiature au bord d’un lac ou d’une rivière. Ils recherchent de préférence des vacances exigeantes sur le plan physique et proposant de nombreuses activités pour les adultes et les enfants, qui permettent de resserrer les liens familiaux et d’engendrer des souvenirs mémorables.

Les adeptes du patinage consultent Internet pour planifier leurs voyages (73,1 %) et pour faire leurs réservations (46,5 %) plus souvent que la moyenne. Ils sont plus susceptibles d’obtenir des renseignements sur les voyages par le biais d’émissions de télévision et de publicités télédiffusées, d’articles et de publicités dans des journaux/revues, ainsi que de guides et d’organismes touristiques officiels (p. ex., guides ou brochures, centres d'information touristique).