Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages

Voyages à l'extérieur de la province effectués par les résidents de la Région atlantique

Version en format pdf (anglais)

Le marché touristique canadien

Rapport de recherche — Le 7 février 2008

Sommaire

Au cours des deux dernières années, 78,5 % (2 611 359) des résidents adultes de la Colombie-Britannique ont effectué un voyage de plus de 24 heures en dehors de la province (quel qu'en soit le motif). Parmi eux, 89,4 % (2 334 739) ont fait au moins un voyage d'agrément à l'extérieur de la province durant cette période. Ils sont plus enclins à avoir quitté le Canada (78,5 %) qu'à y être restés (58,8 %). En ce qui concerne les voyages à destination canadienne, les Britanno-Colombiens ont le plus souvent choisi de visiter l'Alberta (50,9 %). En termes de voyage hors du pays, ils ont privilégié les États-Unis (66,3 %) et les destinations outre-mer (30,5 %).

En comparaison des personnes qui ont voyagé dans la province, celles qui ont voyagé à l'extérieur de cette dernière ont de fortes chances d'être âgées de 55 à 64 ans, et d'être mariées sans enfants à charge. Elles ont également de bien plus fortes chances de détenir un diplôme universitaire et d'avoir un revenu de ménage supérieur. De ce fait, les couples nantis et matures sont surreprésentés dans cette catégorie de voyageurs.

Les résidents s'aventurant en dehors de la province participent beaucoup à des activités culturelles et de divertissement lorsqu'ils voyagent, par rapport à ceux qui y restent. Ils ont particulièrement tendance à visiter des sites historiques, des musées et des galeries d'art, à assister à des représentations artistiques et sportives, à jouer au casino, à participer à des dégustations de vins, de bières ou de mets culinaires, et à se rendre dans des stations santé. Ils sont également bien plus enclins à jouer au golf, à skier, à prendre part à des activités de remise en forme ou à connotation écologique. Les Britanno-Colombiens qui sont demeurés dans la province sont quant à eux plus souvent allés pêcher, monter à cheval et faire de la moto lors de leurs voyages. Ils ont une tendance particulière à favoriser le camping, contrairement à ceux voyageant à l'extérieur de la province, qui préfèrent s'installer dans des complexes hôteliers. Ces derniers sont fortement enclins à faire des voyages organisés, des visites guidées de villes et des excursions motorisées à la campagne pour admirer le paysage. Les résidents qui voyagent à l'intérieur de la province font rarement des voyages organisés, et font surtout des visites sans guide et des excursions motorisées à la campagne pour admirer le paysage.

Les résidents qui quittent la province préfèrent des vacances de luxe à destination de lieux à forte particularité culturelle, à la fois stimulants intellectuellement et offrant un défi physique, tout en présentant de la nouveauté et des occasions de s'instruire. Ceux qui voyagent dans la province privilégient les vacances leur permettant de cultiver leurs liens familiaux, à des endroits facilement accessibles en voiture, où la culture et la langue leur sont familières, disposant de nombreuses activités pour enfants, et proposant soit un logement à bas prix, soit la possibilité de camper.

Les Britanno-Colombiens voyageant en dehors de la province sont bien plus enclins que les autres à utiliser Internet pour planifier leurs séjours et faire des réservations. Ils sont le plus vraisemblablement susceptibles d'être joints par le biais des médias du voyage, de la cuisine et des sports, des magazines sur les modes de vie urbains, les affaires et la finance, et des stations radio de rock tendre. Les meilleurs moyens de toucher les voyageurs qui choisissent de rester dans la province sont probablement les magazines axés sur la maison, les feuilletons diffusés en journée, et les stations radio de rock alternatif ou de musique country.