Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages

Le tourisme canadien en Colombie-Britannique

Version en format pdf (anglais)

Le marché touristique canadien

Rapport de recherche — Le 5 février 2008

Sommaire

Rapport de recherche

Au cours des deux dernières années, 16,9 % des Canadiens d'âge adulte (3 631 615) habitant une autre province ont fait un voyage de plus de 24 heures en Colombie-Britannique (toutes les raisons). Parmi ces voyages en Colombie-Britannique, 76,1 % (2 763 250) étaient des « voyages d'agrément ». Toujours pendant la même période, 49,0 %  de ces touristes ont fait deux voyages d'agrément ou plus en Colombie-Britannique, ce qui représente le deuxième taux de visiteurs assidus (derrière la région de l'Atlantique). La Colombie-Britannique s'est classée au deuxième rang des provinces canadiennes les plus fréquemment visitées par les Canadiens en voyage d'agrément habitant une autre province (derrière l'Ontario). Les Canadiens qui visitent la Colombie-Britannique sont plus susceptibles d'habiter en Alberta et en Saskatchewan.

Les Canadiens qui visitent la Colombie-Britannique sont légèrement plus susceptibles que la moyenne d'avoir de 18 à 24 ans ou plus de 64 ans. Ils sont plus susceptibles de détenir un diplôme universitaire et de disposer d'un revenu de ménage de 100 000 dollars ou plus. Ils sont en moyenne plus aisés que le Canadien moyen en voyage d'agrément.

Les Canadiens qui visitent Colombie-Britannique s'adonnent beaucoup plus à des activités de plein air que le Canadien moyen en voyage d'agrément. Ils sont portés en particulier à faire du ski alpin et de la planche à neige, à jouer au golf et à participer à des activités de conditionnement physique. Ils participent aussi très activement à des activités axées sur la nature (p.ex., randonnée pédestre, escalade et pagaie), des sports et jeux (p.ex., tennis) et font de la plongée en scaphandre autonome et du snorkeling en eau douce. Ils apprécient également beaucoup les activités culturelles et les spectacles. Ils sont particulièrement susceptibles d'assister à des manifestations sportives, de participer à des dégustations de vins, de bières et de mets et de se rendre au spa. Ils sont également plus enclins que d'autres à prendre part à des activités éducatives à caractère participatif (p.ex., expériences culturelles autochtones), à assister à des spectacles sur scène (p.ex., concerts) et à visiter des expositions éducatives. Ils séjournent le plus souvent dans des campings publics et des centres de villégiature, mais ils aiment particulièrement descendre dans une station de ski ou de montagne ou séjourner dans une région sauvage. Au cours des deux années écoulées, ils ont été plus susceptibles que d'autres d'avoir fait une croisière en Alaska, visité des caves vinicoles ou des usines, fait une excursion en milieu sauvage, des visites de villes et des visites sans guide à divers endroits.

Les Canadiens qui visitent la Colombie-Britannique préfèrent des vacances qui sont physiquement et intellectuellement stimulantes. Ils apprécient la nouveauté, aiment  s'instruire, jouir de la nature et participer à une vaste gamme d'activités de plein air.

Les Canadiens qui visitent la Colombie-Britannique utilisent plus que la moyenne Internet pour planifier un voyage (70,7 %) et faire des réservations (51,3 %), et les médias touristiques. On peut aussi les cibler efficacement dans des magazines sur le mode de vie urbain ou sur la santé et le conditionnement physique, dans les médias sur les sports, sur les stations de radio de musique « country » et classique ou dans les émissions de radio (nouvelles, actualités et débats).