Sound mixing board Accueil arrow La culture arrow Secteur de la création

Le monde change : les possibilités s'offrant à l'Ontario dans les marchés nouveaux et émergents

Table des matières

La croissance dans le marché mondial du divertissement et des médias a entraîné un accroissement des débouchés pour le secteur ontarien de la création (p. ex., les économies émergentes dépensent de plus en plus en produits de divertissement), mais aussi l'exacerbation de la concurrence, car ces mêmes économies émergentes commencent à développer leur propre secteur de la création.

D'autres pays et régions ont reconnu l'importance du secteur de la création afin d'assurer la croissance économique future et harmonisent le soutien du gouvernement de façon à stimuler la croissance, à obtenir une renommée mondiale et à attirer les futurs investissements et talents. Les concurrents de l'Ontario tablent sur la qualité des produits ainsi que sur leur prix concurrentiel. L'industrie américaine du divertissement conserve sa place de chef de file mondial. Toutefois, certains petits pays (comme l'Islande et la Finlande) exportent également leurs produits créatifs et, à l'instar des grandes économies de chaque région du monde, s'efforcent d'attirer les talents et les investissements. L'Ontario assume aussi un rôle de premier plan à titre de fournisseur de services à prix concurrentiels à d'autres partenaires, comme les industries créatives d'Hollywood, mais l'intensification de la concurrence internationale met davantage de pression sur la province.

Au cours des deux ou trois dernières décennies, les industries culturelles de l'Ontario ont démontré qu'elles étaient des chefs de file au chapitre des ventes internationales ainsi que des partenaires majeurs pour ce qui est de la coproduction, de la distribution et des ventes. L'Ontario devra s'appuyer sur cette solide réputation pour aborder le contexte actuel, c'est-à-dire la mondialisation croissante du marché destiné aux produits et aux services créatifs. Les marchés développés (la France et le R.-U., p. ex.) ainsi que les marchés nouveaux et émergents (l'Inde et la Chine, p. ex.) représentent d'importants débouchés pour les entreprises dont les produits et les services sont de bonne qualité et rentables.

Encadré 1 : Étude de cas de Arts & Crafts Records

Fondée en 2002, Arts & Crafts est une maison de disques ontarienne indépendante, une entreprise de gestion et un éditeur de musique. Arts & Crafts dispose d'un basin de talents, dont des artistes remportant du succès sur la scène internationale comme Feist, Stars, The Constantines, The Dears and the Stills. L'entreprise garde la moitié des revenus et donne l'autre moitié aux artistes, ce qui est beaucoup plus concurrentiel que ce qui se fait normalement dans l'industrie. Le sentiment d'appartenance au groupe des artistes sert de catalyseur à la collaboration et encourage les artistes à poursuivre leur parcours créatif. Arts & Crafts a trouvé sa niche dans le marché cinématographique; la musique de ses artistes s'étant retrouvée sur plusieurs bandes sonores, dont The O.C., Falcon Beach, et The Comeback Season.

L'entreprise est la preuve qu'une maison de disques appartenant à des artistes peut réussir à l'échelle nationale, mais également prendre de l'expansion et distribuer ses produits dans le monde entier. En janvier 2006, Arts & Crafts a ouvert un bureau en Europe (en partenariat avec City Slang Records), permettant ainsi aux artistes canadiens indépendants de distribuer leurs disques au R.-U., en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. De même, en octobre 2008, Arts & Crafts a ouvert un bureau à Mexico, où la maison de disques prévoit distribuer les disques de ses artistes tout en exploitant également les talents du Mexique et de l'Amérique du Sud.

Continuer